Warning: file_exists() [function.file-exists]: Unable to access /var/www/sdc/8/6/vingtnotessur//wp-content/uploads in /mnt/105/sdb/8/6/vingtnotessur/wp-content/plugins/podpress/podpress_class.php on line 104

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /mnt/105/sdb/8/6/vingtnotessur/wp-content/plugins/podpress/podpress_class.php:104) in /mnt/105/sdb/8/6/vingtnotessur/wp-rss2.php on line 8
20 notes sur http://vingtnotessur.free.fr le futur des formats d'images et d'animations pour le web Fri, 14 Jul 2006 19:31:39 +0000 http://wordpress.org/?v=2.0.3 fr © 2003-2006 vingtnotessur@free.fr () vingtnotessur@free.fr 1440 le futur des formats d'images et d'animations pour le web vingtnotessur@free.fr No no http://vingtnotessur.free.fr/wp-content/plugins/podpress/images/powered_by_podpress.jpg 20 notes sur http://vingtnotessur.free.fr 144 144 Différents formats pour différentes fonctions http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/07/14/differents-formats-pour-differentes-fonctions/ http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/07/14/differents-formats-pour-differentes-fonctions/#comments Fri, 14 Jul 2006 19:21:37 +0000 Cendrine notes http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/07/14/differents-formats-pour-differentes-fonctions/ Comme nous avons pu le voir, il existe different format d’images sur le web : cela vient entre autre des differents usages que l’on fait de chaque format. C’est grace a leurs differences que ces formats existent. Lorsque l’on creer un site web et que l’on veut l’ameliorer il existe plusieurs choses a savoir.

Premierement, on n’utilise pas le meme format pour des petites images contenant peu de donnees et des photos ou images complexes. Lorsque l’on veut afficher des logos ou petites images, on utilisera le GIF, le PNG ou le SWF (flash), le GIF etant actuellement le format le plus present sur le web. Pour des photographies ou des images de haute resolution, on optera pour du JPEG dont les performances ont ete netement amelioree au cours des dernieres annees (notamment avec l’arrivee du JPEG 2000). Pour les images animees on peut prendre soit du GIF soit du Flash, les deux etant en competition. La technologie Shockwave (images animee matricielle) n’est pratiquement plus utilisee sur le web, et elle risque de disparaitre dans les annees a venir (ses fichiers sont trop lourd). Ces formats sont tres utilises et on peut facilement concevoir qu’ils vont le rester un moment, l’habitude aidant, maintenant reste a savoir ce que les petits nouveaux nous reserve.

Les nouveaux fichiers sont un peu trop recent pour qu’on puisse dire quel usage leur sera destine, mais on peut deja concevoir que le SVG, dont le point fort est la description du fichier en XML, prendra une place importante dans le web.

Mais de la a dire qu’il depassera le Flash, il y a un pas (et tous ceux qui avaient prevu que le Flash detronnerait le GIF le savent).

Pour le WMP, son gain de poids est apreciable mais il reste a convaincre, il faudra attendre un peu pour savoir s’il trouvera sa place ou non sur la toile, ce qui dependra pour beaucoup de son utilisation sur les appareils photos numeriques et les telephones portables. Et si comme Microsoft l’espere il depassera le JPEG contrairement au WMA face au MP3.

Technorati Tags: , , , , , , ,

]]>
http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/07/14/differents-formats-pour-differentes-fonctions/feed/
Universal 3D http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/07/13/universal-3d/ http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/07/13/universal-3d/#comments Thu, 13 Jul 2006 03:31:46 +0000 mohame_k notes http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/07/14/universal-3d/ Tous les sites possèdant des images ou des animations, contiennent des éléments de formats gif, png ou bien jpeg. Mais très peu de site possèdent des formates d’image de type 3D. C’est une chose qui est fort regrètable car la 3D reste une évolution majeure de notre époque, mais pourtant, on ne s’investit pas du tout sur ce type de technologie. Néanmoins, il existe tout de même des formats basés sur la 3D. Le format U3D fait parti des formats qui veut rendre la 3D universelle. On veut même créer une norme pour la 3D.

Nous avons souvent présenté le jpeg comme le format de référence sur le web. Le format Universal 3D a lancé comme pari fou de réaliser le même succès que ce dernier. Intox ou non, ce format est bien présent et compte véritablement, bien se faire connaître petit à petit.

Le 3DIF (3D Industry Forum) a été mis en place pour définir un format de données pour que l’accès et la diffusion d’image 3D issues de la CAO (conception assistée par ordinateur) soient facilités. Ce format de données se nomme Universal 3D et sera soumis à la norme ISO (International Standards Organisation). Ceci va permettre de rendre ce format ouvert et deviendra très certainement un standard.
On peut se demander la raison pour laquelle on veuille réaliser un tel format. La réponse est toute smple: on veut pouvoir aider les entreprises à exploiter les masses de données 3D issues de leurs outils de CAO, chose qui n’est pas si facil à notre époque vu la compléxité et la voluminosité des formats des entreprises. Ce qui implique que ces formats d’images ne peuvent être à ce jour ni diffuser, ni consulter.

On veut donc pouvoir rendre public au monde entier, de la pure 3D pour que les internautes commencent à s’adapter à ce fameux monde qui est l’avenir du web. Ceci implique l’adaptation des navigateurs Web, des traitements de texte ou même des logiciels multimédia.
La première étape est de la visualisation du format U3D. Ceci est assez logique dû au fait de la complexité de ce language. On annonce tout de même dans un futur proche, la possibilité de création ou de manipulation d’images, car la première spécification de ce format, sera en XML. Un ensemble de bibliothèques d’éxécution sera mis en place pour les développeurs en soif de découverte.

Technorati Tags: , , , , , , , , , , , , ,

]]>
http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/07/13/universal-3d/feed/
Pub pour Flash 8 http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/07/12/pub-pour-flash-8/ http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/07/12/pub-pour-flash-8/#comments Wed, 12 Jul 2006 20:35:14 +0000 AleX notes http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/07/11/pub-pour-flash-8/ Pub pour flash 8 présente sur youtube.

Technorati Tags: , ,

]]>
http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/07/12/pub-pour-flash-8/feed/ 00:01:01 Pub pour flash 8 présente sur youtube. [tags]Flash, macromedia, pub[/tags] Pub pour flash 8 présente sur youtube. [tags]Flash, macromedia, pub[/tags] notes vingtnotessur@free.fr no No
WBMP : Wireless BitMap http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/07/11/wbmp-wireless-bitmap/ http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/07/11/wbmp-wireless-bitmap/#comments Tue, 11 Jul 2006 17:59:27 +0000 amsell_y notes http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/07/11/wbmp-wireless-bitmap/ Le WBMP est un format, dérivé du BMP (BitMap), encodant les images en noir et blanc.

Il est destiné à intégrer des images de bonne résolution, et peu coûteuses en transfert, au sein des pages WAP.

Dans le domaine de l’Internet mobile (téléphones, PDA, GPS nouvelle génération…) la difficulté principale rencontrée est bien souvent les faibles taux de transfert des informations. De plus l’utilisation des services liés au WAP est, dans la grande majorité des cas, destinée à obtenir une information précise.

Le WBMP s’efforce de répondre pleinement à cette problématique en proposant un format ne supportant aucune compression (pas de traitement supplémentaire pour l’équipement nomade), tout en garantissant un poid minimal pour les fichiers formatés : Chaque pixel est alors décrit par un bit (0 pour le noir et 1 pour le blanc).

L’inconvénient du format est l’impossibilité de gérer des images couleurs. Néanmoins, comme nous l’avons évoqué précédemment, la plupart des accès WAP sont à but informatif. Les images noir et blanc ne sont alors pas pénalisantes pour l’interface, le but étant d’afficher au plus tôt l’ensemble du contenu sur le support mobile et non d’obtenir un rendu très raffiné.

Le WBMP occupe donc actuellement, sur les réseaux mobiles, une place similaire à GIF lors de ses débuts.
Dans la mesure où son évolution se poursuit à l’identique, il pourrait bien devenir une référence incountournable sur les réseaux nomades d’ici peu !

Pour résumer le WBMP se décrit comme suit :

- 2 couleurs (Noir et Blanc en se référant aux valeurs de BMP).
- Un encodage de chaque pixel sur 1 bit (0 -> noir , 1 -> blanc).
- Aucune compression envisageable.
- Un champs “TypeIdentifier” valué par un zéro (champs TypeField prévu en cas d’évolution du format*).
- Le suivi des spécifications des protocoles WAP - WAE.
- Une intégration aux spécifications “Wireless Application Environment Specification Version 1.1″ .

* A l’heure actuelle seule la valeur 0 est valide, le format étant naissant.

Pour créer des images au format WBMP plusieurs solutions s’offrent à vous :
Vous pouvez utiliser un des logiciels de retouche numérique du marché (exemple : Photoshop, Paintshop…).
Attention : vous devrez préalablement installer le plugin WBMP adapté au logiciel.
Si vous possédez déjà les images désirées aux formats GIF ou JPEG, il vous est possible d’utiliser des logiciels spécialisés dans la conversion vers WBMP (vos supports originaux peuvent être en couleurs, celles-ci seront changées en N/B).

Enfin, et c’est sans doute un atout majeur du format, des services Web offrent la possibilité de convertir ‘on-line’ et à la volée les images GIF ou JPEG en WBMP ! Cela permet à une interface Web d’être présente à la fois en couleur, avec ses formats d’image habituels, pour les visiteurs ‘PC’ et de s’alléger dynamiquement grâce au WBMP pour les clients nomades !

Pour les développeurs (JAVA par exemple) des modules ont été créés pour convertir en WBMP des données graphiques générées dynamiquement, cela peut faire de WBMP un outil précieux pour les applications offrant des graphiques à leurs utilisateurs WAP.
La mise en forme du WBMP au sein d’une page se conforme aux usuelles instructions HTML

.

Voici quelques exemples utiles pour se familiariser avec ce format :

Insertion d’une image WBMP :
<img alt="Une belle image WBMP" src="http://vingtnotessur.free.fr/repertoire_images/nom_du_fichier.wbmp" />

Pour accélérer plus encore l’affichage des images, vous pouvez spécifier leur taille (width, height) :
<img width="20" alt="Une belle image WBMP" src="http://vingtnotessur.free.fr/repertoire_images/nom_du_fichier.wbmp" />

Alignement du texte sur une image de la page :
Le paramètre ‘align’ peut prendre trois valeurs :
- middle : Texte au milieu
- bottom : Texte en bas
- top : Texte en haut
exemple :
<img align="top" alt="Texte en haut" src="http://vingtnotessur.free.fr/repertoire_images/nom_du_fichier.wbmp" />

Appel aux images internes du support mobile (téléphone, PDA…) :
Grace à l’attribut ‘localsrc’ vous pouvez demander de placer une image issue de ROM (mémoire morte) du système client. Placez le ainsi dans la balise img :
localsrc=”coffee” mce_src=”coffee” alt=”Il y a du café dans votre appareil !”

Dernière recommandation : cela n’est pas obligatoire mais efforcez vous de valuer l’attribut ‘alt’. En effet sur les supports nomades non graphiques cette valeur remplacera l’image, évitant ainsi un décalage de la page globale.

Technorati Tags: , , , , , ,

]]>
http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/07/11/wbmp-wireless-bitmap/feed/
nFX, ou la génération d’images à la volée http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/07/10/nfx-ou-la-generation-dimages-a-la-volee/ http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/07/10/nfx-ou-la-generation-dimages-a-la-volee/#comments Mon, 10 Jul 2006 21:44:18 +0000 sireau_o notes http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/07/10/nfx-ou-la-generation-dimages-a-la-volee/ nFX est une société basée dans la Silicon Valley et qui a pour but de développer les graphismes intéractifs et temps-réel pour le Multimédia ainsi qu’Internet. La particularité des animations générées avec nFX est qu’elles peuvent être contrôllées en temps réel et que les graphismes sont générés à la volée. Les nouvelles images sont créées à travers les interactions de l’utilisateur ou à partir de données qui représentent les évènements se produisant à l’intérieur ou à l’extérieur du système.
nFX permet aux auteurs de contenu multimédia de créer des “Générateurs de Contenu” à partir d’un petit nombre d’images. A partir de ces exemples, le logiciel nFX “apprend” à en générer d’autres milliers ou même des millions en concordance avec le style original défini par l’auteur. Ces “Générateurs de Contenu” sont de petits fichiers compressés qui peuvent ensuite facilement être transmis à travers le web ou être portés sur des applications multimédia embarquées. En utilisant le nFX Active Viewer ou le plugin nFX WebMation, les images peuvent être visualisées, modifiées, animées, et de nouvelles images peuvent être créées en temps réel.

Les principaux avantages de nFX :
- les gains de productivité : c’est le logiciel nFX qui se charge de crééer de nouvelles images à partir d’une base donnée
- les graphismes nFX ne dépendent pas de la taille de la lecture (format vectoriel)
- les animations nFX ne dépendent pas de la vitesse du processeur
- le logiciel nFX est capable de générer aussi bien des graphismes 2D que 3D
- nFX développe l’affichage et l’animation d’images photo-réalistes comme le visage d’une personne par exemple

nFX logo

Technorati Tags: , , , ,

]]>
http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/07/10/nfx-ou-la-generation-dimages-a-la-volee/feed/
LuraWave http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/07/07/lurawave/ http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/07/07/lurawave/#comments Fri, 07 Jul 2006 02:36:18 +0000 mohame_k notes http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/07/07/lurawave/ Dans la famille des formats d’image orientés pixels, nous avons le GIF, le JPEG, le PNG, mais aussi LuraWave.
Certes, les formats qui sont le plus utilisés pour un affichage en ligne demeurent le JPEG, le GIF. Ceci est dû à leur popularité inconstestable qui force à admettre que tous les navigateurs existant, permettent de les afficher aisément.
Le format en plein essort est le PNG. Il est beaucoup plus jeune que ses deux principaux rivaux et pourtant moins utilisé, mais il possède pourtant les avantages de ces deux formats d’image réunis.

Un autre format d’image mérite tout de même un petit article sur notre site: LuraWave. Le véritable problème de ce format d’image, réside dans le fait qu’un cercle fermé de personne l’utilise, ce qui est tout de même dommage vu les nombreux avantages qu’il possède. Ce constat, que l’on pourrait qualifier de négatif, vient dû fait que ce format de fichier nécessite un plugiciel, et donc, il a tendance à faire fuir les utilisateurs lambda, à qui le mot plugiciel nécessite une recherche au préalable sur le très célèbre wikipédia (sans vouloir faire de pub bien sûr …).

Les fichiers LuraWave ont pour extension de nom de fichier .lwf et le type Mime image/x-wavelet.
Ce format de fichier a été crée par la société LuraTech pour tout ce qui concerne les graphiques en pixels. On l’utilise généralement pour les photos de haute qualité et les images possèdant des dégradés de couleur très fins. C’est d’ailleurs pour celà que l’algorithme de compression pour ce format est beaucoup plus élevé que ceux des leaders actuels. On l’appelle l’algorithme Wavelet. Il permet ainsi après compression, une bien meilleure qualité que le JPEG ou le GIF.

Cette algorithme très novateur, permet aussi le pouvoir gérer la taille de l’image. On peut reconstituer l’image entière à partir de plusieurs petites parties de celle-ci, grâce à un hologramme. Ainsi on peut facilement zoomer sur notre image sans alterer la qualité de celle-ci.
Un autre point fort de ce format est la protection par mot de passe. On peut donc permettre à l’utilisateur de pouvoir visualiser les graphiques de moins bonnes qualités et permettre l’accès aux images de plus grandes qualités qu’aux personnes autorisées.

Les inconvénients de Lurawave réside dans le fait qu’on est obligé d’utiliser un logiciel pour la création de graphiques. Le logiciel se nomme LuraWave mais nous pouvons utiliser des logiciels plus connus avec l’aide d’un plugiciel pour nos créations. Les logiciels les plus connus sont Photoshop, Cumulus ou PaintShop pro. On peut alors sauvegarder nos superbes chef-d’oeuvre au format .lwf. Je ne pense pas vous étonner d’ailleurs en vous disant que les plugiciels sont payants. Par contre, les plugiciels nécessaires aux navigateurs sont gratuits.

Pour conclure, je dirais que le format LuraWave est supérieur au JPEG sur le plan technique. Il n’est malheureusement pas à porter de main à tout le monde mais les utilisateurs réguliers de ce format vous en diront que du bien.

Technorati Tags: , , , , , , , , , , , ,

]]>
http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/07/07/lurawave/feed/
Note sur le format MNG http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/07/05/note-sur-le-format-mng/ http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/07/05/note-sur-le-format-mng/#comments Wed, 05 Jul 2006 21:00:06 +0000 AleX notes http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/07/06/note-sur-le-format-mng/ Le format MNG (Multiple portable Network Graphics) est un format de fichier libre de droit permettant de réaliser des animations.

Le format MNG est en réalité une extension du format PNG concurrent du GIF auquel il manquait la possibilité de créer des animations afin de pouvoir totalement se substituer au format GIF. C’est pour répondre à ce besoin qu’est né le format MNG.

Les spécification du format MNG ont été finalisé en janvier 2001 ce qui fait de lui un format encore très récent. Il est encore très peu présent sur internet, notamment car peu de navigateurs le supportent. On peut retenir Konqueror qui le supporte nativement, sinon il faudra passer par des extensions pour Firefox, Opera et Safari. Une fois de plus, un format novateur apportant de réels bénéficent peine à s’imposer du fait de l’absence de support natifs des navigateurs.

On retrouve les avantages de PNG par rapport à GIF pour les animations : plus de couleurs possibles et une transparence codée sur 256 niveaux.

Plusieurs outils permettant la création, la conversion en MNG, notamment
Gimp à partir de sa version 2.0.

Technorati Tags: , , , ,

]]>
http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/07/05/note-sur-le-format-mng/feed/
FIF : Fractal Image Format http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/07/04/fif-fractal-image-format/ http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/07/04/fif-fractal-image-format/#comments Tue, 04 Jul 2006 18:40:13 +0000 amsell_y notes http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/07/04/fif-fractal-image-format/ Les concepts d’images fractales, créés et développés par Iterated Systems, reposent sur l’idée qu’une image peut être décrite à partir d’un ensemble de motifs répétitifs et des transformations géométriques affines.

Contrairement aux autres techniques de compression habituelles, la compression fractale ne tente pas de réduire le nombre de couleurs (format gif) ou de compresser de manière classique les octets composant l’image.
Le format FIF se base sur le principe qu’une image n’est qu’un ensemble de motifs identiques en nombre limité, auxquels on applique des transformations géométriques (rotations, symétries, agrandissements, réductions).

L’image affichée est donc générée par un ensemble de transformations, non plus point par point, mais sous forme de formules mathématiques (et de références à celles-ci) qui, interprétées par l’algorithme adéquat, reconstituent par leur assemblage l’image initialement compressée.

Ce procédé permet donc au codage d’une image de demeurer indépendant de la taille (largeur, hauteur ou encore espace disque occupé initialement) et offre de forts taux de compression : de 1:10 jusqu’à 1:50 en moyenne !
La compression est effectuée soit par voie logicielle, soit par voie matérielle (pour les systèmes les plus optimisés).

Le codec correspondant est fortement dissymétrique. La décompression est extrêmement rapide (de l’ordre de la seconde), ce qui rend ce type d’images très intéressant pour les interfaces Web.
La compression est en revanche plus lente (de 30 s à 5 min suivant l’équipement). Il est donc conseillé d’adjoindre des cartes de compression spécifiques en cas de production d’un grand nombre d’images.

La netteté de l’image diminue progressivement lorsque le taux de compression augmente, mais aucun effet de mosaïque n’apparaît (rappelons qu’on ne stock plus des informations sur les points mais sur les formes géométriques).
Lors d’un zoom, par exemple, l’image fractale peut devenir floue mais ne pixelise pas. Ceci est dû au fait que lors de l’agrandissement, ce ne sont pas les pixels qui sont élargis, mais toute l’image qui est recalculée mathématiquement.
De surcroît plus l’image se conforme à des modèles géométriques, moins le taux de compression influera sur la qualité finale.
Ces propriétés sont donc très intéressantes pour les diverses plateformes multi-services Web (”Web Services“), en pleine expansion ces derniers temps, qui fournissent par exemple des cartographies (routières, météo…) ou encore des informations sous forme de diagrammes (organismes financiers, outils statistiques…).

Ce format propriétaire est à l’heure actuelle commercialisé mais sa portabilité, non exhaustive pour le moment, progresse et pourrait le propulser comme concurrent direct des formats les plus répandus (jpeg, gif et autres).

Les droits d’utilisation dépendent de l’acquisition des logiciels et matériels nécessaires à la compression, ce frein au développement sera, espérons le, rapidement levé.

Technorati Tags: , , , , , ,

]]>
http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/07/04/fif-fractal-image-format/feed/
CBA: très gros concurrent du GIF? http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/07/01/30/ http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/07/01/30/#comments Sat, 01 Jul 2006 11:20:20 +0000 mohame_k notes http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/07/01/30/ On dit le GIF comme un format d’animation vieillissant et dépassé. Il a fallu la fermeture du site laboutik.net, pour que les sociétés se lancent dans de nouveaux formats d’image. C’est ainsi que Core Logic Software INC. a lancé le 18 septembre, format d’image nommé CBA pour Core Bitmap Animation.La suite logique de la sortie d’une nouveauté est de la comparer à ses concurrent et notamment au standard en vigueur. C’est donc tout normal que l’on a comparé le CBA au GIF pour se donner une première idée des évolutions de l’un par rapport à l’autre. Les conclusions sont frappantes. En ce qui concerne la compression, on a une réduction moyenne de 26%, on arrive maintenant 16 millions de couleurs au lieu de 256 et pour finir alors qu’on pourrait trouver encore beaucoup d’autres qualités, ce format d’animation est ouvert et donc totalement gratuit!!! D’un point de vue technique, on peut aussi dire que le CBA utilise beaucoup moins de ressources systèmes que le GIF grâce à une technique denommée “image caching”. l’utilisation du processeur lors de l’affichage d’une animation est beaucoup moindre qu’avec un bon vieux GIF.
On a donc en face de nous, un format d’animation qui correspond bien aux évolutions et technologies actuelles. Il va nous permettre de gagner très largement en fluidité notamment pour toutes les animations de grande taille ou pour des processeur peu puissant. En ce qui concerne son installation, il suffit de cliquer sur une animation CBA pour q’une fenêtre apparaissent pour l’installation de son module (ActiveX), et donc pour pouvoir lire et afficher ce format. Malheureusement, cette facilité d’installation n’est présente que pour Internet Explorer 3.0 ou version plus récente.

Le seul bémole à dénoter pour ce format d’animation, est l’absence de logiciel permettant la production d’animation CBA. Cependant Core Logic Software contient bien en lancer un (CBA Producer) dans les plus bref délais. La seule chose que nous pouvons faire pour le moment c’est la conversion du format GIF au format CBA grâce au logiciel CBA Converter 1.0 (pour la somme de 5, 95 $US). Le prix est facilement compréhensible dûe au fait que ce logiciel uilise la technologie de compresson LZW/GIF et donc doit rendre des comptes à la société Unisys.

On peut aussi dénombrer deux logiciels gratuits (ouf!) et que l’on télécharger sur le net : CBA Viewer et CBA Tweak.

CBA Viewer sert à visualiser les fichiers CBA tandis que CBA Tweak va permettre de d’ajuster les paramètres des animations comme le nombre d’image par seconde, ou bien le nombre de boucles et j’en passe…

La société travaille aussi pour pouvoir afficher les CBA sur Mac et Linux mais la date de sortie n’est pas encore annoncée.

Technorati Tags: , , , , , ,

]]>
http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/07/01/30/feed/
Note sur le GIF http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/06/30/note-sur-le-gif/ http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/06/30/note-sur-le-gif/#comments Fri, 30 Jun 2006 09:45:32 +0000 Cendrine notes http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/06/30/note-sur-le-gif/ Le GIF (Graphics Interchange Format qui signifie format d’échange de graphiques) est encore l’un des formats d’image et d’animation les plus présents sur la toile. Sa force réside dans son algorithme de compression le LZW, qui marche comme un dictionnaire. Le GIF n’enregistre pas directement les couleurs mais crée une palette de 2 a 256 couleurs, chaque pixel sera une référence à une de ses couleurs.

Malheureusement cet algorithme est sous brevet 1, ce qui a permis le développement de formats concurrent “libre” tel le JPEG et le PNG qui sont devenus bien plus performants.

Une question se pose alors, pourquoi le GIF est il aussi présent sur le web. Plusieurs réponses existent : l’habitude et la fainéantise sont les premières, les gens connaissent le GIF et n’ont pas envie d’en changer. La deuxième est le manque d’outils pour les autres formats, par exemple le format MNG (extension du PNG pour les animations) n’est pas supportée par certains navigateurs web (il faut rajouter des plugins pour qu’il soit pris en compte).

Bien que la fin du brevet d’IBM, qui aura lieu d’ici peu risque de redonner au GIF des allures nouvelles (l’image gif est née en 1987 et a été étendu a l’animation GIF en 1989) l’avenir de ce format a long terme est très incertain : beaucoup de nouveaux formats sont sortis récemment et le passage en 255 couleurs se fait de plus en plus désuet.

1 Il était détenu par Unisys est arrivé à expiration en 2003 - 2004 mais IBM détient encore un brevet valide jusqu’au 11 août 2006 aux États-Unis.

Technorati Tags: , ,

]]>
http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/06/30/note-sur-le-gif/feed/
Note sur SMIL http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/06/28/note-sur-smil/ http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/06/28/note-sur-smil/#comments Wed, 28 Jun 2006 21:52:48 +0000 AleX notes http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/06/28/note-sur-smil/ Le SMIL (Synchronized Multimedia Integration Language) est une spécification du W3C.

Il s’agit d’un langage permettant d’inclure de nombreux éléments multimédia au sein d’une page web et de les synchronisés pour obtenir des présentations multimédias.

On peut ainsi, créer des séquences, des événements s’executant en paralèle, … Basé sur le langage XML SMIL se veut ouvert et simplé d’emploi, tout en permettant de mixer du contenu multimédia dans un timing précis.

SMIL dispose de 9 modules spécifiques dans sa seconde version : animation, contrôle du contenu, mise en page, liaison, gestion du temps, synchronisation, effets de transition, les hyperliens et la structure. Autant de modules qui enrichissent SMIL 1.0 afin de rendre le développement plus modulaire.

SMIL 2.0 dispose en plus de profiles particuliers, afin de s’adapter au terminal : SMIL 2 complet ou SMIL 2 basic pour les terminaux portables. Et il s’améliore dans sa version 2.0 en acceptant les metatags afin d’améliorer l’indexation.
Mais alors pourquoi une fois de plus, ce nouveau langage d’animation pour le web est il si peu connu. En réalité, malgré des spécifications très intéressante, SMIL manque de support, et les navigateurs ne l’intègre pas encore en natif, ce qui oblige à télécharger des logiciels/plugins tiers tel que quicktime, Helix, …

Heureusement celà semble changer avec le support de SMIL 2.0 dans internet explorer 5.5. Mais il reste encore beaucoup de chemin, avant de voir s’imposer ce langage qui a coup sur changera la vision de l’animation multimédia sur le web.
SMIL 1.0 spécifications

SMIL 2.1 recommandations

Le W3C recommande SMIL 2.0

Technorati Tags: , , , , ,

]]>
http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/06/28/note-sur-smil/feed/
WIF - Web Image Format http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/06/27/wif-web-image-format/ http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/06/27/wif-web-image-format/#comments Tue, 27 Jun 2006 19:57:21 +0000 amsell_y notes http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/06/27/wif-web-image-format/ WIF décrit un nouveau format d’image couplé à un protocole de transport résolument orientés Web.
Il apporte une qualité de compression comparable a JPEG et offre les possibilités du format PNG.

Mais son atout est surtout une vitesse de transfert au travers de l’Internet jamais égalée !

Tout d’abord observons ses méthodes de compression :

Le WIF encode sur une base de :

- 8 bits pour les niveaux de gris.
- 24 bits pour les “true-colors”.
- 16 bits pour la combinaison du gris et de la transparence (alpha).
- 8 bits supplémentaires si la transparence est appliquée à une image en qualité haute (voir ci-dessous).

Le tout est combiné au sein d’un fichier image fortement compressé :
les données decrivant l’image sont elles même compressée à l’aide de l’algorithme de
codage de Huffman.
Le format définit 5 niveaux de qualité (Maximum, Très élevé, Elevé, Moyen et Bas).

Une particularité du pré-traitement appliqué à l’image est la reconnaissance des zones clefs.
En résumé un algorithme, basé sur la luminosité et l’intensité des couleurs, identifie les zones considérée par la suite comme essentielles à la reconnaissance de l’image par l’humain (les
proportions de celles-ci varient en fonction du niveau de qualité choisi).

Les zones clefs et les non essentielles, définissent deux types de blocs au sein du fichier .wif .
De plus un champs est prévu au sein de ce dernier afin d’y ajouter une adresse réseau permettant l’identification de la
destination lors d’un éventuel transfert sur un réseau supportant les protocoles TCP/IP et UDP, l’Internet le plus souvent.

Cela nous amène à la particularité du format WIF, le mode de transport intégré :

Comme nous l’avons evoqué précédemment, le protocole utilisé pour l’acheminement des images WIF est UDP (User Datagram Protocol).
Une particularité de celui-ci est sa rapidité en comparaison à TCP/IP, cela s’explique par le fait que ce protocole soit en mode non connecté : donc dénué de phase de gestion de la
connection (three-hand-shake), d’accusé de réception et autres systèmes de vérification des
erreurs.

Le handicap est que l’acheminement des données n’est pas sûr (la perte d’un paquet n’étant pas détectée, un fichier peut parvenir incomplet à son destinaire).
Afin de palier à cette lacune le format WIF est conçu pour rendre une image à l’écran même lorsque le fichier la contenant présente des parties manquantes.
De plus, dans l’optique d’assurer une qualité minimum de l’image, les parties clefs (voir plus haut) sont accompagnées de contrôle d’intégrité afin d’assurer leur arrivé quoi qu’il arrive (le recepteur en obtient la liste dès le début du transfert).
Ainsi WIF s’affranchie des pertes de temps dues aux accusés de réception et aux mises en place de connections.
Puis le manque de fiabilité engendré est compensé par un contrôle des données interne au programme et appliqué uniquement sur les zones essentielles de l’image transférée.

Malheureusement la technologie Web Image Format n’a, à ce jour, pas trouvé de parrain pour la finaliser et l’étendre au sein du Web. Le W3C s’est penché sur la question mais n’a, à ce jour, rien publié à ce sujet.

Néanmoins les qualités de compression et de rapidité de transfert pourraient en faire un acteur de premier plan à une époque où les technologies mobiles connaissent un bel essor !

Technorati Tags: , , , , ,

]]>
http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/06/27/wif-web-image-format/feed/
EVA : Extended Vector Animation http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/06/26/eva-extended-vector-animation/ http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/06/26/eva-extended-vector-animation/#comments Mon, 26 Jun 2006 21:58:27 +0000 sireau_o notes http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/06/26/eva-extended-vector-animation/ EVA (Extended Vector Animation) est un format de fichier graphique vectoriel sur le web. Il a été développé par Sharp Corporation et diffère des autres formats vectoriels car seuls les changements des vecteurs dans le temps sont enregistrés plutôt que de mémoriser les informations correspondant à chaque frame.

Les avantages ? Tout d’abord les bénéfices de l’imagerie vectorielle : des fichiers de taille réduite car il n’est pas nécessaire de mémoriser chaque pixel. De plus, la taille du fichier restera la même quelque soit la taille d’affichage de l’animation. Autre avantage : EVA ne conserve que les frames clés (celles qui contiennent des changements) et leur instant d’apparition dans l’animation. Lors de la lecture, le nombre de frames affichées dépendra de la puissance de la machine. Ainsi, un PC de faible puissance pourra très bien générer une animation fluide pour un ordinateur de dernière génération.

Pour ce qui est de la compatibilité avec les formats multimédia existants, on notera entre autres :

  • la lecture des fichiers images (BMP / JPEG / GIF / PNG)
  • la conversion des fichiers WMF en EVA
  • le contrôle du son en fonction des scènes (WAVE / MIDI)
  • la possibilité de générer en bitmap (BMP / JPEG / GIF)
  • la possibilité de générer dans d’autres formats d’animation (GIF / AVI)

Le format EVA est surtout utilisé au Japon et de multiples versions du logiciel EVA Animator ont été vendues et inclues en standard sur les ordinateurs portables Sharp japonais. Il est tout particulièrement adapté à des pages d’accueil, des guides ou encore des présentations.
Petit ordre de comparaison avec Flash : des fichiers 13 fois plus petits ! Une animation de 10 minutes avec EVA pèse environ 500 KB alors que la même animation en Flash ferait plusieurs MO.
Malheureusement, il est a noter que le logiciel EVA Animator ne fonctionne que sur les versions japonaises de Windows et qu’il n’a pas encore été porté pour les versions anglaises. Le plugin quand à lui est disponible pour Windows ou Macintosh, mais également en version japonaise.

En conclusion : EVA représente une alternative intéressante à Flash, qui se veut très simple d’utilisation, mais pour le moment réservée aux japonais. En outre, l’implantation du plugin au sein des navigateurs, sans commune mesure avec celui de Macromedia, fait de EVA un format alternatif léger et intéressant, mais pas encore un concurrent de Flash.

Technorati Tags: , , , , , , , , ,

]]>
http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/06/26/eva-extended-vector-animation/feed/
Note sur JPEG 2000 http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/06/23/note-sur-jpeg-2000/ http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/06/23/note-sur-jpeg-2000/#comments Fri, 23 Jun 2006 21:32:31 +0000 AleX notes http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/06/24/note-sur-jpeg-2000/ Comment ne pas parler du JPEG 2000 sur un blog traitant de 20 notes sur les futurs formats d’images. Ce format datant desormais de 2000 / 2001, est considéré a tord comme une évolution du format jpeg. Il s’agit en réalité d’un algorithme de compression totalement différent du jpeg.

Le jpeg se basait sur un algorithme utilisant les DCT (Discrete Cosine Transform) tandis que le jpeg 2000 se base sur le principe des ondelettes, ce qui permet de nouvelles possibilités, et un algorithme beaucoup moins destructeur de l’image. Pour résumé un meilleur rendu, pour une taille égale.

De plus, le jpeg 2000, qui s’appuie sur une norme en 12 points, amène de nouvelles possibilitées telles que la multirésolution : l’image pourra être lue à une résolution intermédiaire afin de diminuer les temps de chargement. Il est possible aussi de déterminer des régions à dégrader plus ou moins : c’est le Region of Interest. Enfin, une correction d’erreur lors de l’émission de l’image dans un flux est possible.

Bien sur le jpeg 2000 intègre aussi une gestion du copyright.

Mais alors pourquoi ce format qui paraît tellement novateur, n’est il pas utilisé sur le web et dans la plus part des applications ?

Il s’agit d’une raison de coût, actuellement il n’existe pas réellement de logiciel libre afin de réaliser la compression/décompression jpeg 2000 qui est un format libre. Donc il faut s’acquitter d’une license par exemple pour un plugin photoshop. Mais heureusement certains sont en développement tel que jasper ou J2000, et il ne restera plus qu’a les inclure afin de profiter du jpeg 2000 sur le web.

Technorati Tags: , , ,

]]>
http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/06/23/note-sur-jpeg-2000/feed/
Image matricielle contre image vectorielle http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/06/22/image-matricielle-contre-image-vectorielle/ http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/06/22/image-matricielle-contre-image-vectorielle/#comments Thu, 22 Jun 2006 21:26:14 +0000 Cendrine notes http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/06/22/image-matricielle-contre-image-vectorielle/ Les principales images et animations du web sont divisées en deux grandes catégories : Matricielle (JPEG, GIF, PNG, WMP…) et Vectorielles (Flash, PDF, SVG…).

L’image Matricielle :

Comme son nom l’indique, il s’agit d’une image représentée par une matrice, ou tableau à plusieurs dimensions (2 pour une simple image : x, y; 3 pour une image animée : x, y, t). Ce type de format s’adapte assez bien à l’écran, chaque point représentant un des pixel de notre écran. Elle perd de la qualité lors du redimensionnement et sa taille est élevée mais permet de stocker tous les types d’images.

L’image Vectorielle :

Contrairement à l’image matricielle, l’image vectorielle contient les différentes formules géométriques permettant le tracé. Par exemple pour afficher l’image d’un ballon rouge on retiendra qu’il faut un disque rouge de centre X Y et de rayon R. Il y a de multiple avantage à cette technique : la taille de l’image est directement liée à sa complexité, il est adaptable à la plus part des périphériques (les positions étant relatives) ce qui est intéressant pour le WAP par exemple. Par contre il est mal adapte aux images quelconques et peut avoir des difficultés à traiter une partie de l’image il ne convient donc pas pour les photographies ou aux images ayant un dégrade complexe.

Quel avenir pour chacun d’eux ?

Jusqu’à l’apparition du Flash il n’existait que des images matricielles sur le web, Il est maintenant bien implanté, et a ainsi ouvert la voie a l’image matricielle sur le web. Les différentes applications de ces deux formats laissent à penser qu’il existe une place pour chacun d’eux : les matricielles pour les photographies et autres images assez complexes, et les vectorielles pour les images plus simples facilitant ainsi le chargement des images. De plus cela semble se confirmer avec l’arrivée derniers formats : SVG pour les vectorielles et WMP pour les matricielles.

Technorati Tags: , , , ,

, , ,

]]> http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/06/21/note-sur-svg-part2/feed/ Contrôle d’Images Flex http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/06/20/controle-dimages-flex/ http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/06/20/controle-dimages-flex/#comments Tue, 20 Jun 2006 08:04:00 +0000 amsell_y notes http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/06/20/controle-dimages-flex/ Flex est un ensemble d’outils de développement et de déploiement Web créé par la société Adobe.

Cette technologie a pour but premier de faciliter la création et l’accès aux “Web Services” grâce à un interfaçage basé sur le sur le socle d’exécution Flash Player, présent sur plus de 90% des postes pour les principaux navigateurs et systèmes d’exploitation. Flex permet donc de générer des applications Flash en suivant un modèle de développement familier aux développeurs Web standards (Java, C# ou encore php).

L’intérêt par rapport aux technologies ayant des applications similaires (Ajax, XUL et autres) est d’être totalement indépendant du navigateur client. D’autre part la possibilité de pouvoir exécuter de véritables programmes offre à cet outils un potentiel d’évolution et des performances rarement égalées.

Une particularité notable du système Flex réside dans les fonctionnalités intégrées pour la gestion d’images et autres supports multimédia.
Tout d’abord les formats usuels du web sont pris en charge (’gif’, ‘jpeg’ et bien entendu ’swf ‘ de Flash) mais également les plus récents (’png’, ‘svg‘).

De plus deux politiques de gestion des images en mémoire sont offertes aux développeurs qui peuvent choisir entre :

- Charger leurs images et autres ressources multimédia à la compilation, stockant ainsi les données au sein même de l’application transmise aux navigateurs clients.
Cela offre la possibilité d’intégrer des animations lourdes (en terme d’espace mémoire occupé) tout en conservant un affichage fluide sur tout type de machines.
Seul bémol, l’obligation pour le développeur de recompiler l’ensemble de la page s’il souhaite en modifier une ou plusieurs images (la gestion du chargement étant alors réajustée).

- Poser de simples références à des ressources distantes (le plus souvent par simple requête HTTP) afin que leur contenu soit directement récupéré par le navigateur client au chargement ou lors d’évènements programmés. Les interfaces ainsi développées, en plus d’être légères en mémoire, peuvent alors devenir de
simple schéma de structuration des éléments (à la façon d’un template). Le contenu de ceux ci évoluant en fonctions des données présentes à l’adresse indiquée par le développeur (celle-ci pouvant être elle même un autre web service…).

Note : ces deux politiques ne peuvent être combinées au sein d’une même application (pour plus d’informations référez vous à l’utilisation de l’option de compilation ‘use-network’ décrite dans le manuel de compilation Flex).

Un atout qui pourrait donner à Flex une expansion prochaine est sa capacité à gérer, en temps réel, les flux de données (notament en ce qui concerne la retouche
d’images). Par son exploitation des possibilités offertes par l’unité de traitement graphique en temps réel de Flex, la suite développée par Matrox (Matrox RT.X2) illustre les possibilités de traitement et d’effets sur les images (Tournés de page, Pan & scan, Masques temps réel…).

Liens utiles :
Les dernières nouveautés de Flex
Quand Flex rejoint Ajax (FABridge).
Le manuel de développement Flex 2.0 par Adobe (et plus précisément la section sur le traitement d’images).

Technorati Tags: , , , , , , ,

]]>
http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/06/20/controle-dimages-flex/feed/
On2 VP6/VP7 & Macromedia Flash 8 http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/06/19/on2-vp6vp7-macromedia-flash-8/ http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/06/19/on2-vp6vp7-macromedia-flash-8/#comments Mon, 19 Jun 2006 21:14:47 +0000 sireau_o notes http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/06/20/on2-vp6vp7-macromedia-flash-8/ Dans le monde de la vidéo en streaming, l’un des principaux problèmes est qu’il faut en général télécharger et installer un logiciel spécifique avant de pouvoir accéder au contenu multimédia, ce qui représente une contrainte souvent rédhibitoire pour le grand public. La solution : diffuser à travers des technologies multi-plateformes déjà bien implantées telles que Java ou Flash.

C’est début Avril 2005 que On2 Technologies, développeur des codecs vidéos VP6 et VP7, a annoncé l’attribution des licences pour Macromedia Flash (Communiqué de presse : http://www.on2.com/completepr/?id=262). Bonne opération pour On2 qui avait été écarté de la course par les 3 grands (Real, Windows, Apple). L’utilisation des ces codecs restait jusqu’alors principalement limitée au offline et ce fut donc l’occasion pour On2 de se positionner comme outsider du média en ligne.

L’une des grandes nouveautés du VP6 associé à la technologie Flash 8 : la prise en charge de vidéo avec transparences alpha, permettant d’intégrer une personne tournée sur fond vert dans un décor graphique de son choix, le tout sur le web avec un poids de fichier optimisé. Les déclinaisons de ce type de films ne se sont pas fait attendre et on croise déjà de tels contenus vidéo Flash dans des programmes institutionnels sur internet avec des intervenants sur un plateau virtuel pour le lancement de reportages par exemple.

Flix Pro 8.5

Avec la nouvelle version de son logiciel Flix Pro 8.5, l’éditeur entend éviter la préparation de l’incrustation graphique dans un logiciel trop onéreux, et intègre désormais un outil dédié dans son logiciel à 250$ environ. La vidéo tournée sur fond vert y est donc travaillée pour isoler le personnage et qu’une couche alpha en soit créée. L’outil gère ensuite l’encodage en VP6 de cette vidéo avec sa couche alpha, pour intégration dans un contenu Flash.

On2 a de nouveau crée la surprise il y a quelques semaines en annonçant la déclinaison du Flix Engine (moteur de rendu) pour Linux (Communiqué de presse : http://www.on2.com/completepr/?id=348). Même si son prix (2500$ par serveur) ne reste pas accessible à toutes les bourses, il a de grandes chances de séduire les entreprises qui ne travaillent que sous cet environnement.

Interview du PDG de On2 : http://www.flashmagazine.com/1128.htm

Technorati Tags: , , , , , , , , , ,

]]>
http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/06/19/on2-vp6vp7-macromedia-flash-8/feed/
Windows Media Photo - WMP http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/06/16/windows-media-photo-wmp/ http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/06/16/windows-media-photo-wmp/#comments Fri, 16 Jun 2006 04:44:40 +0000 AleX notes http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/06/19/windows-media-photo-wmp/ Microsoft a présenté au Windows Hardware Engineering Conference (WinHEC 2006) un nouveau format d’image le WMP ou Windows Media Photo.

Ce format d’image a pour but de concurrencer le jpeg et son évolution le jpeg2000 sur lequel nous reviendrons dans un prochain article.

Microsoft annonce un poids divisé par deux pour une même qualité de rendu et un ratio de compression pouvant atteindre 1/25.

Dans une période ou les propriétaires du brevet jpeg : Forgent attaque les différentes firmes pour obtenir des royalties, le nouveau format de microsoft apparait comme un challenger interressant.

Encore faut-il attendre les informations sur la licence de ce format, car pour Microsoft le but est d’obtenir le soutien des fabricants d’appareils photos numériques et de téléphone portable.

Le WMP sera supporté en natif par Windows Vista et prochainement pour Windows XP.

En termes de nouveautés, il apporte en plus d’une meilleure compression la possibilité de ne compresser qu’une partie de l’image afin de garder certains details intacts, ainsi que la rotation sans recompression. Pour plus d’informations techniques, voici le lien wikipedia et les specifications du format. On peut aussi se pencher sur le tableau comparatif des différents formats d’image ici.

Pour le moment, le WMPhoto n’est pas orienté vers le web, cependant, lors de l’arrivée de Windows Vista, il est certain que le support natif va amener de nombreux échange en WMPhoto. De plus, la taille des fichiers images diminuées pour une même qualitée, amènera nécessairement une utilisation sur le web.

Le WMPhoto devrait réellement être utilisé aux environs 2008, si il arrive à s’imposer face au jpeg2000.

Technorati Tags: , , , , , , , ,

]]>
http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/06/16/windows-media-photo-wmp/feed/
SVG part1 http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/06/15/svg-part1/ http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/06/15/svg-part1/#comments Thu, 15 Jun 2006 02:21:23 +0000 mohame_k notes http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/06/18/svg-part1/ Tout le monde connaît le format jpg, le format png ou encore le format gif, mais qui connaît le format svg?

Sommaire

  • Présentation du format SVG
  • Structure du format SVG

Présentation de SVG

SVG pour scalable vector graphics est une spécification du w3c (World Wide Web Consortium). Une chose importante à dire est que ce type de format est gratuit et très performant.

Ce format gère très facilement les images, le son et donc la réalisation de nombreuses animations (certains jeux sont même créés en SVG). C’est certainement, à l’avenir, un très gros concurrent de flash.

Basé sur le format xml, sa hierarchie reste celle d’un arbre, et il permet de décrire des ensembles de graphiques vectoriels (représentation composée d’objets géométriques permettant de produire des images). Il peut aussi, comme le format xml, être inclus dans d’autres documents XML (XHTML, XML traités par XSL-FO) et donc peut être visualisé à partir de certain navigateur web tel que firefox à l’aide de plug-in approprié.

Il permet trois type d’objets graphiques:

  1. les formes vectorielles
  2. les images
  3. le texte

On peut facilement modifier, remanier, de telle sorte à ce que l’on puisse les grouper avec d’autres objets graphiques, mais aussi leur rajouter des attributs de style. Tous les attributs de nos objets vectoriels sont indiqués dans notre document XML et l’indication des couleurs et des polices d’écritures sont gérés par un système spécifique de style tel que le CSS ou le XSL.

Grâce aux formes géométriques de base et à la gestion des chemins (utilisant les courbes de Bézier) on peut réellement créer n’importe quelle forme, n’importe quel dégradé de couleur ou encore n’importe quel filtre pour nos animations.

Un des gros avantages de ce format est que l’on peut définir nos animations, soit à l’intérieur de nos fichiers, soit dans un langage de script externe.
Ceci rentre dans la partie technique de ce format que je développerais dans la part 2.
(fin part1)

Technorati Tags: , , , , , , , , ,

]]>
http://vingtnotessur.free.fr/index.php/2006/06/15/svg-part1/feed/